Re.S.Artes
Le regard de la Science sur les Arts et le patrimoine culturel

Techniques

Datation

Carbone 14 par spectrométrie de masse : datation des matériaux organiques, bois, ossements, ivoire, dents, tissus ...

Principe

Durant la vie d'un organisme, la concentration relative en carbone 14 qu’il contient est constante du fait de la respiration, de l’alimentation, de la photosynthèse ou toute autre interaction avec la biosphère. A sa mort, les échanges cessant, la concentration en carbone 14 radioactif diminue à raison d'une réduction de moitié tous les 5570 ans. Ainsi, la détermination de la teneur en C14 résiduel permet de dater la mort d'un organisme.
 

Mesures

Un fragment ou un prélèvement de quelques dizaines de milligrammes (environ 35 mg, à part pour les ossements et les ivoires) est effectué sur l’objet d'art ou d'archéologie puis est vaporisé.

La concentration en carbone 14 est ensuite déterminée à l'aide d'un spectromètre de masse (qui permet la séparation des atomes selon leur masse et leur valence), par comparaison avec des mesures obtenues sur des standards. Parallèlement, la mesure conjointe du carbone 13 (isotope stable du carbone) donne accès à des informations relatives au régime alimentaire de l'organisme daté. Cette grandeur est particulièrement importante pour les organismes marins et leurs consommateurs. 

Des procédures de calibration et de prise en compte d’éventuels effets réservoir permettent de transformer l’âge brut en intervalles de dates calendaires.

Les matériaux organiques composant les objets d'arts peuvent donc être datés par le C14. Cependant, selon les problématiques, d'autres techniques peuvent être applicables ...

c14-instrumentc14-courbe

Télécharger le document descriptif du Carbone 14 image_pdf
Télécharger le document Carbone 14 pour l'archéologie image_pdf


Des questions ? Un avis dont vous souhaiteriez nous faire part ? Contactez nous

Mentions légales   -   Plan du site Création site internet