Re.S.Artes
Le regard de la Science sur les Arts et le patrimoine culturel

Matériaux

Métaux

alliages de cuivre laiton ou bronze, alliages de fer acier ou fonte, plomb, ...

Authentification et évaluation de l'ancienneté par microanalyse, thermoluminescence, mesure du plomb210, radiographie X

L’expertise scientifique des objets d'art en bronze ou en laiton repose principalement sur l'étude d’un prélèvement de métal en microscopie électronique à balayage. Il s’agit alors de déterminer la composition de l’alliage et la compatibilité des phénomènes de corrosion avec l'ancienneté attendue de l’œuvre. Dans certains cas, l'analyse du métal peut révéler à
elle seule une métallurgie moderne (détection d'aluminium par exemple).
Parallèlement, pour les alliages contenant du plomb il est possible d’évaluer l'ancienneté de la fabrication du métal à partir de la mesure de l'activité résiduelle d'un isotope du plomb, le Pb 210. Cette mesure permet de valider sans aucune ambigüité si le métal utilisé pour la réalisation de l'objet est moderne ou non.
Mais dans tous les cas, il n'existe pas de méthode de datation des métaux à proprement parler.
Enfin, pour les pièces fermées, un test d'ancienneté par thermoluminescence peut être effectué sur le noyau de coulée, en complément de l’analyse du métal, afin d’évaluer le moment de la fabrication de l'objet.

Quoi qu'il en soit, comme pour les terres cuites, nous préconisons l'utilisation complémentaire de la radiographie X, afin de valider l'homogénéité de l'objet dont un simple prélèvement a été analysé.

Caractérisation des métaux et état de conservation par radiographie X

En archéologie ou dans le cadre d’un diagnostic préalable à une restauration, l’analyse des métaux renseigne sur les techniques de fabrication mises en œuvre et l’état de corrosion des objets, en complément de l’observation radiographique.



Des questions ? Un avis dont vous souhaiteriez nous faire part ?
Contactez nous

Mentions légales   -   Plan du site Création site internet