Re.S.Artes
Le regard de la Science sur les Arts et le patrimoine culturel

Matériaux

Roches et minéraux

Objets en pierre : grès, marbres, calcaires,...

Authentification des objets d'art par microanalyse

Il s'agit de tous les objets d'art constitués de minéraux plus ou moins bien organisés, issus de métamorphismes ou de tout autre processus de formation des roches (cémentation pour les grès, par exemple).
Dans le cadre de l’expertise de la statuaire en pierre, l'étude d’un prélèvement de l’objet en microscopie électronique à balayage permet de déterminer la compatibilité des phénomènes d'altération observés proche de la surface avec l'ancienneté attendue de la sculpture. En particulier, nous pouvons détecter les éléments témoignant d'un traitement de surface appliqué pour simuler son vieillissement (tels que des acides forts).

Caractérisation de la roche en archéologie

L’analyse des objets archéologiques en pierre permet d’en déterminer la nature et participe, en particulier, à la reconstitution des échanges commerciaux.

Le cas particulier du cristal de Roche

Le cristal de roche est une roche constituée de silice pure dont l’organisation cristalline en fait un matériau très résistant à l’érosion. L’étude d’un échantillon en microscopie électronique à balayage ne permet donc pas de déterminer l’ancienneté de la sculpture à partir de l'analyse des phénomènes d’altération, ceux-ci étant le plus souvent presque indécelables. Parallèlement, effectuer un prélèvement -nécessaire pour l'étude des altérations en microscopie- sur un objet mis en forme dans un tel matériau serait trop préjudiciable pour être envisagé.

Aussi, sans le cadre de l’expertise d’objets en cristal de roche, une autre technique est donc utilisée, l’ERDA (Elastic Recoil Detection Analysis). Cette analyse non-invasive permet d'étudier l'hydratation de sa surface. Les phénomènes analysés correspondent à des processus se développant à l’échelle moléculaire sur de longues périodes. Nous pouvons ainsi déterminer si les taux d’hydratation mesurés en surface et sa diffusion vers l'intérieur du matériau sont compatibles ou non avec l'ancienneté présumée de la taille du cristal de roche.

Des questions ? Un avis dont vous souhaiteriez nous faire part ?
Contactez nous

Mentions légales   -   Plan du site Création site internet